FESTIVAL INTERNATIONAL DES JARDINS 2019

FESTIVAL INTERNATIONAL DES JARDINS 2019

DOMAINE DE CHAUMONT SUR LOIRE

chateau-exterieur-2

Comme chaque année depuis 28 ans, le DOMAINE DE CHAUMONT SUR LOIRE organise

LE FESTIVAL INTERNATIONAL DES JARDINS du 23 avril au 03 novembre 2019. 

Le thème 2019 : « JARDINS DE PARADIS »

aff_festival_2019

« Une fois encore, le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire saura vous surprendre avec des expériences inédites, sur le thème du Paradis pour cette 28ème édition du concours, dont le jury était présidé par le Prince Amyn Aga Khan, féru de jardins.

Le paradis n’est-il pas le lieu où résident les âmes des justes et des anges ? Lieu d’innocence et de délices, auquel aspire l’humanité tout entière, n’est-il pas ce rêve de bonheur infini, qui guide les esprits, depuis des millénaires ?

Et le jardin n’est-il pas, de toute éternité, la figure du paradis, avec l’eau purificatrice des fontaines, l’ombre bienfaitrice des arbres, le parfum délicieux des fleurs, la douce fraîcheur des brises du soir…? Les mots d’ailleurs ne se confondent-ils pas ? “Pairidaēza” signifiait, on le sait, jardin en persan. Lieu de félicité, où l’on jouit d’un bonheur sans mélange et d’un équilibre miraculeux, le jardin est un espace de rêves et d’oubli du réel.

Mais quel paradis l’humanité peut-elle inventer aujourd’hui rassemblant à la fois la nature et le meilleur des inventions contemporaines, au service de valeurs humaines et du respect d’autrui ? L’humanité n’a-t-elle pas besoin de nos jours de concevoir un nouveau paradis terrestre, grâce à la connexion et à l’intégration de deux univers : le naturel et l’artificiel. Comme au temps de l’Humanisme, nous sommes à un moment de transition historique majeur, générateur d’un nouveau monde et d’une nouvelle “Renaissance”.

De ce paradis à inventer où la technologie et la nature doivent “se rencontrer harmonieusement” et les êtres humains travailler ensemble pour promouvoir un monde meilleur figuré par de merveilleux jardins, les compétiteurs de l’édition 2019 ont proposé une vision contemporaine alliant avec bonheur vision utopique de cet ailleurs rêvé et inventions de notre temps, tant sur le plan des matériaux que celui des végétaux.

affiche_artco_2019

 

Parallèlement à ces jardins issus du concours, 12 artistes invités seront également présents, cette année, à Chaumont-sur-Loire pour cette nouvelle saison d’art et de nature, sous le signe du rêve et de la poésie.
« C’est ainsi que seront présentés, dans les ailes Ouest et Sud du château, d’oniriques paysages du grand artiste chinois Gao Xingjian, par ailleurs Prix Nobel de littérature, avec pour titre Appel pour une nouvelle Renaissance. 2019 verra le retour de l’artiste ghanéen El Anatsui, avec une nouvelle installation de barques magistralement dressées face au fleuve, symbole des “passeurs” oubliés, au service des hommes, des matières et des idées…C’est une forêt fantomatique de cordes tressées, reflet silencieux et immaculé des douleurs des arbres si souvent violentés, que propose, dans l’Asinerie, l’artiste brésilienne Janaina Mello Landini.Fidèle à son univers infiniment poétique et à ses méditations sur le temps, l’érosion et l’instabilité des choses, Stéphane Thidet a conçu, quant à lui, deux installations spectaculaires : Les pierres qui pleurent et There is no Darkness (Il n’est pas d’obscurité) dans la Grange aux Abeilles et la Galerie de la Cour des Jardiniers.

« L’inclassable Agnès Varda nous invitera, pour sa part, dans son monde imaginaire et sa Serre du Bonheur où dialoguent joyeusement tournesols et pellicules délicates de copies abandonnées de ses anciens films. Le magicien de la matière qu’est Christian Renonciat fera “parler le bois” dans un savant dialogue avec l’architecture du Château et des Écuries. Les parcs du Domaine et la Cour de la Ferme accueilleront d’imposantes et mystérieuses sculptures de l’artiste chinois Ma Desheng et du français Vincent Mauger. Mais cette saison d’art fera aussi surgir de vertes apparitions avec, dans le Château et les Écuries, des Portes de verre et de bois de Côme Mosta-Heirt, un vertige minéral et végétal de Cornélia Konrads, une tapisserie Mille fleurs de Luzia Simons et de subtils Orangers de porcelaine de Marc Couturier. Bref une nouvelle saison d’art, où s’allieront étroitement rêve, imaginaire et création. »

Chantal Colleu-Dumond – Commissaire de la saison d’art

« NOCTURNES DE CHAUMONT-SUR-LOIRE »  : du 01 juillet au 31 août 2019
« Jardins de Lumière» : mise en lumière originale des jardins du Festival tous les soirs, sauf le vendredi, de 22h à minuit.

(il faut être entré avant 23h, le billet acheté du jour vous permet d’y accéder gratuitement)

Quelques créations des années précédentes :

JArdins de lumièreIMG_4303JArdins de lumière 2IMG_4247_DSC4858IMG_1180_DSC4920_DSC4858IMG_11949421IMG_1177_DSC4928IMG_1181_DSC4913